Pop@ul au pays du Soleil levant…

    Comme pas mal de mes copains et copines side-caristes, je connais une famille japonaise, les KARASAWA, depuis plus de vingt ans. Ils roulent également en side-car et ils viennent en Europe environ tous les cinq ans. Lorsque Hajime, Teiko, Emily et Yui sont passés en France, en 1998, et que je les recevais à la maison, ils m’ont invité à me rendre au Japon et je ne me suis pas fait prier.

  Pendant près de deux ans je me suis attaché à me faire d’autres copains japonais sur Internet et c’est à près d’une vingtaine, à l’exception des amis cités plus haut qui habitent loin de là, qu’ils sont venus m’accueillir à l’aéroport de Narita, le 29 Avril 2000, comme vous pourrez le voir sur la photo ci-dessous.

alt

  Ils m’ont promené un peu partout, m’ont fait visiter tout un tas d’endroits particuliers, dont le Mont Fuji (voir ci-dessous la photo de couverture du livre que j'ai écrit), m’ont tous accueilli chez eux à tour de rôle, ce qui me fera pratiquement faire le tour du pays (plus de mille kilomètres) en side-car, auto, train, seul ou accompagné. J’ai vécu exactement comme eux pendant 15 jours, mangé comme eux les mêmes denrées, avec les mêmes ustensiles, et couché comme eux sur des futons. J’ai participé, à plusieurs reprises, à des séances de spas publics, ces espaces de détente, de relaxation et de ressourcement par l’eau, dans lesquels tout le monde est entièrement nu ensemble dans les mêmes salles et me suis exprimé exclusivement en anglais tout le long de mon séjour.

  J’ai pris de nombreuses photos et j’ai écrit au moins 50 pages de notes que j’ai retranscrites par ordinateur à mon retour. J’ai réalisé moi-même la mise en pages et la maquette de mon bouquin qui contient plus de 110 pages, ainsi qu’une cinquantaine de photos en couleur.

alt

          C’est Hervé DROUET, qui tient l'imprimerie GRAFIK située 40 Avenue de Reims 02200 SOISSONS, tél: 03.23.53.75.01, qui m’a réalisé l’impression des pages, mais il n’a pas procédé à leur assemblage. C’est moi qui le réalise manuellement, aidé parfois de copains, et qui pose la couverture. C’est donc un livre tout à fait artisanal, de sa conception à sa réalisation.

  C’est bien sûr grâce à la moto que j’ai eu cette expérience, mais elle tient relativement peu de place dans mon livre, si ce n'est la narration d'un rassemblement de side-cars auquel j'ai participé et celle des visites d'usines HONDA et SUZUKI. Je me suis surtout attaché à décrire le Japon et la façon de vivre de ses habitants. Je donne même un cours de japonais élémentaire et illustré à la fin de l’ouvrage.

  Je vous propose mon livre au prix de 10 Euros (plus 2 € de frais d’expédition) et vous pouvez aussi l’offrir à quelqu’un. Vous pouvez le commander en cliquant sur la couverture, dans le menu sur la gauche, un peu plus haut. Si j’en retire assez de bénéfices, je tenterai bientôt une autre expérience en Australie, où j’ai également des copains.



 

 

alt

alt

  Ci-dessus, à gauche, je vous indique comment se situent la France et le Japon par rapport à l'équateur, à hauteur du 40° parallèle, et sur la droite je vous présente le chemin que j'ai parcouru au Japon, en auto de l'aéroport (1) à MITAKA-SHI (3), et en side-car jusque TATESHINA (4), puis YATSUGATAKE (5). Toujours en side-car, mais dans un autre, jusqu'à MORIYAMA (6), puis j'ai pris le train, seul, de KYOTO (7) jusqu'à HAMMAMATSU (8). Je suis remonté en side-car pour aller au mont FUJI (9) et dans une usine HONDA. J'ai repris le train, toujours seul, pour me rendre à SENDAI (11), où Hajime KARASAWA m'a emmené chez lui, à SAKUNAMI (12), en auto, puis retour à TOKYO (2) en train et Mamiko, qui m'attendait à la gare, m'a emmené chez Sumio et Akiko, à MITAKA-SHI, dans son auto.

alt

  Discussion, sur le parking de l'aéroport, avec Eigi TAKANO, sous son béret vert, juste derrière son attelage B.M.W R69S / BINGHAM.

alt

      Le premier soir, au restaurant de Eigi TAKANO. Nous trinquons... "Kanpaï" comme ils disent !

alt

  Avec Kubota TOSHIKAZU, sur un barrage hydraulique. Kubota roule sur un attelage KRAUSER Domani, il tient un cabinet d'architecture et est ceinture noire de karaté.

alt

  Avec Hiroko SHIMBA, sur le stand COROFI, nom de la société que tient son mari Takaaki et qui importe au Japon les side-cars SIDE-BIKE. J'ai revu Hiroko et Takaaki au SIDE-BIKING, au début du mois de Juin 2006, à ORCIERES (07).

 

alt

   Entre l'un des side-cars et la maison de Minoru MINAMIDE, président d'une société qui fabrique et importe du café. Minoru est tout à droite, près de Masami, sa fille, et de Tazuko, son épouse, alors que je suis près de Hideo, son gendre, sur la gauche.

alt

  Voyez ci-dessus la couverture du numéro de Janvier 1999 de "Kaigi", le bulletin de liaison de "Japan Sidecar Club". La photo a été prise par Christiane depuis notre balcon, à SOISSONS, en Octobre 1998. Hajime et Teiko sont avec moi sur le trottoir, alors que leurs filles, Emily et Yui sont sur mon attelage.
  La chose qui m'a le plus étonné au Japon est incontestablement la pratique des "SPA" (nom d'origine latine signifiant Sanitas Per Aqua = la santé par l'eau). A la différence du SPA occidental, souvent associé aux soins curatifs, au Japon il est traditionnellement un moment de détente et de relaxation avec des collègues de bureau, des amis, ou de la famille.
  Ces endroits sont fréquentés par tout un chacun, mais hommes et femmes dans des salles séparés. Chacun se déshabille complètement et s'en va profiter de systèmes conçus pour le bien-être, avec l'eau comme principal vecteur. Douches communes tout d'abord afin d'être propre pour la suite qui comporte des bains relaxants, des bains bouillonnants ou des jets d'eau très puissants. Je vous montre le SPA de TATESHINA, là où mes amis Sumio, Akiko et Maiko IKEDA ont une maison de campagne, SPA dans lequel ils m'ont emmené le 3 Mai 2000.

alt

alt

  Les photos ci-dessus sont celles du document publicitaire du SPA de TATESHINA dans lequel je suis allé avec Sumio, Akiko et Maiko IKEDA, ainsi que Mamiko HANDO, Kin-Ya OMI et Ideki SHIMIZU, le Mercredi 3 Mai 2000. La photo du haut montre le bain relaxant et la photo du milieu le bain bouillonnant.
  Chacun ayant très envie de me faire découvrir cette pratique, ils m'ont emmené par trois fois en de tels lieux tout au long de mon périple, et j'ai vraiment fort apprécié ces endroits à chaque fois.
  Ces SPAS sont généralement installés à proximité des sources thermales, au nombre de 2.500 au Japon, les volcans y étant associés. Il y a même, depuis peu, un SPA réservé aux chiens, sur l'île artificielle d'ODAIBA, dans la baie de TOKYO.

  Mes amis japonais m’ont envoyé une cassette-vidéo qui montre l’intégralité du rassemblement de side-cars de YATSUGATAKE auquel j’ai participé. Franck, mon fils-informaticien est passé nous voir à la fin du mois d’Avril 2013, avant de se rendre à l’Île Maurice, il a numérisé le film et vous pourrez le visionner en cliquant sur ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=b-ues4U1Xig. Ne vous inquiétez pas pour le son, il n’arrive qu’après une vingtaine de secondes. Ceux qui ne me connaissent pas pourront me voir au début du film, à 3'01" et à 3'32" puis plus tard où ils ou elles me reconnaîtront.

  J’ai narré mon séjour sur un livre mais le rassemblement ne tient que sur 12 pages sur les 110 du livre. Si vous voulez savoir ce que j’ai fait et vu le reste du temps, commandez mon livre avec le bon présent sur mon site. Pour le voir, cliquez sur “Commander mon livre”, au début de la page d’accueil, au dessus du titre “SRIWILS.COM”.
  Voilà, et comme on dit là-bas: soredewa mata oaishimasyou !


P.S: j'ai une passion pour la langue anglaise, au point de l'avoir utilisée, à l'insu de mon plein gré, comme aurait dit Richard VIRENQUE, lors de mon réveil du coma, après l'accident. Je voudrais traduire mon livre en anglais et j'aurais aimé connaître quelqu'un qui puisse le faire. Merci de me proposer ce service et de me dire ce qu'il me coûterait.
Popaul.